Medecine. Cell bandage. Le premier "bandage vivant" à partir de cellules souches pour des blessures du genou

BOBO. Les scientifiques en Grande - Bretagne ont testés sur des patients un "bandage vivant" à partir de cellules souches, placées dans des blessures du genou et qui peuvant apporter une révolution dans l'avenir pour traiter les blessures fréquentes dans le football et autres sports. 

Les chercheurs des universités de Liverpool et de Bristol, dirigé par le professeur de chirurgie orthopédique 'Ashley Blom, l’on annoncé dans la revue médicale "Cellules souches Translational Medicine". Le bandage, appelé "Cell Bandage", développé par la société spin-off Azellon Université de Liverpool, a été testé sur cinq patients âgés de 18 à 45 ans, qui ont eu une  déchirure du ménisque, une blessure très ordinaire chez les athlètes. 

 

Souvent avec les athlètes blessés on choisi d'enlever le ménisque, mais avec le risque de développer de l' arthrose plus tard dans leur vie. Le bandage "live" permet à la déchirure du ménisque de se rétablir, en encourageant la croissance de nouvelles cellules au niveau du lieu de la plaie  issues de la moelle osseuse du patient. Lorsqu'elles sont cultivées en laboratoire pendant deux semaines, puis incorporé dans un film sur le pansement. Il est ensuite placé chirurgicalement dans la plaie, les cellules souches «travaillent» et ils rétablissent progressivement le tissu endommagé. 

 

Comme le test clinique l’a montré au bout d’un an, les cinq patients ont retrouvé un ménisque sain. Après deux ans, trois des cinq patients ont continué de garder un ménisque normal, tandis que les deux autres ont eu une nouvelle rupture et le pansement à dû être retiré du ménisque. Les résultats, cependant, sont considérés comme prometteurs et les scientifiques tentent déjà d'améliorer le pansement et de réduire son coût.